Visite Statue de la liberté

La statue de la Liberté est le premier monument qui vient spontanément à l'esprit lorsqu'on évoque les États-Unis. Classée en 1984 au Patrimoine Mondial de l'Unesco, elle domine fièrement de sa silhouette imposante le port de New York.

Érigée sur Liberty Island à quelques encablures de Manhattan, sa présence fascine et elle attire chaque année plus de quatre millions de touristes dépassant en cela l'Empire State Building lui-même. Sa visite s'imposera donc comme une évidence lors de votre séjour dans la Big Apple.
Lire la suiteRéduire
Idées de voyages 100% personnalisables passant par New York city :

Quelques informations pratiques pour votre balade

La statue est uniquement accessible en ferry. Vous pourrez embarquer soit à Battery Park dans le Lower Manhattan soit, côté New Jersey, au Liberty State Park, que vous rejoindrez depuis la Newark Penn Station. Une seule compagnie de ferries est officiellement habilitée à assurer les traversées, les Statue Cruises. Plusieurs formules de visites sont proposées :

  • le ticket reserve only : réservation simple pour une traversée aller-retour avec accès aux îles, le prêt d'un audio-guide et une entrée au musée de l'immigration. Tarifs : adultes 19,25 $, plus de 62 ans 14 $, enfants de 4 à 12 ans 9 $ ;
  • le ticket Reserve + Pedestal Access : à la formule précédente s'ajoute la possibilité d'accéder au socle de la statue. Tarifs : adultes 19,25 $, plus de 62 ans 14 $, enfants de 4 à 12 ans, 9 $ ;
  • le ticket Reserve + Crown : le seul à permettre l'accès à la couronne. Tarifs : adultes 22,25 $, plus de 62 ans 17 $, enfants de 4 à 12 ans 12 $.

Les billets sont gratuits pour les enfants de moins de 4 ans. Ils se prennent directement sur le site de la compagnie de ferries, par téléphone ou directement à la billetterie. Attention toutefois, compte tenu du nombre de demandes, les billets d'accès à la couronne doivent être réservés deux à trois mois à l'avance. Seuls 365 visiteurs peuvent en effet y accéder quotidiennement, par groupes de 40 personnes au maximum. Les traversées commencent à 8h30 tous les jours sauf le 25 décembre et en cas d'intempéries. Depuis le 11 septembre 2001, les contrôles se sont considérablement durcis et sont dignes des plus scrupuleux des aéroports. Prévoyez au moins 90 minutes pour franchir la sécurité. Pensez à vous munir de vos pièces d'identité. Les mineurs de moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte de 25 ans minimum. Des pass touristiques permettent également de faire la traversée en ferry avec un accès à la statue qui peut toutefois être limité.

La liberté éclairant le monde, une succession de messages

De son vrai nom Liberty Enlightening the World, cette statue a été offerte par la France aux États-Unis le 4 juillet 1884 pour célébrer avec un peu de retard le centenaire de la déclaration d'indépendance américaine. Œuvre à la fois du français Auguste Bartholdi pour la sculpture et de Gustave Eiffel pour sa structure interne, elle tient une torche enflammée dans sa main droite pour éclairer le monde. Dans sa main gauche on aperçoit une tablette en cuivre gravé, portant l'inscription 4 juillet 1776 en chiffres romains. Plus emblématique encore, le pied de la statue repose sur des chaînes brisées qui représentent l'abolition de l'esclavage et la fin de l'oppression. Les symboles ne s'arrêtent pas là. Son diadème recouvert de feuilles d'or depuis sa restauration en 1986 est inspiré de celui d'Hélios, dieu grec du soleil. La couronne de la statue est percée de 25 fenêtres évoquant les pierres précieuses présentes sur terre ainsi que les rayons du soleil illuminant le monde. Ses sept rayons, font référence aux sept mers et océans (Océans Arctique et Antarctique, Atlantique nord, et sud, Pacifique nord et sud et Océan Indien) mais aussi aux 7 continents (Europe, Afrique, Amérique du nord et du sud, Océanie, Asie et Antarctique) tels qu'ils étaient comptés à la fin du 19e siècle. La statue n'est pas tournée vers Manhattan, mais vers l'océan, à l'est, là où se lève le soleil. C'est donc tout un message d'espoir d'un monde meilleur que cette statue adressait aux migrants qui arrivaient en grand nombre à cette époque notamment en provenance d'Europe après des traversées longues et éprouvantes. Elle est incontestablement l'un des monuments les plus célèbres au monde.

Introducing Lady Liberty

Les chiffres ont de quoi donner le vertige. Cette grande dame de 46,5 m de haut culmine à 93 m de la base de son socle à la pointe de sa torche. Pour la construire, il a fallu 9 ans, 31 tonnes de cuivre et 125 tonnes d'acier. Au total la belle pèse 225 tonnes avec son piédestal. Elle est composée de près de 300 plaques de cuivre martelé. Après oxydation, sa couleur rouge a cédé la place à ce vert bleuté qu'on lui connaît tous. Quelque 214 caisses ont servi à son transport jusqu'aux États-Unis en 1885 et une violente tempête a failli l'envoyer au fond de l'océan. À son arrivée, sa reconstruction a pris trois mois. Sa torche mesure 8,8 m et en cas de besoin, il est possible d'y accéder par une échelle de service de près de 13 m de haut logée à l'intérieur de son bras droit. Elle affiche fièrement un tour de taille de 11 m, une tête de plus de 3 m de large, un joli nez de 1,37 m de long et son plus grand ongle atteint 67 cm. Quant à ses pieds, ne cherchez pas, ils correspondent en taille américaine à une pointure 879 ! Mais n'allez surtout pas croire que, bien fixée sur son socle, elle mène une vie tranquille. Sa jupe et son flambeau ont été endommagés en 1916 par les réseaux d'espionnage allemands. Fermée près de 3 ans après les attentats de 2001 elle a partiellement rouvert en 2004 puis totalement en 2009. La statue a fait office de phare à partir de 1886 mais son éclairage n'étant pas suffisant pour guider efficacement les navires, elle a été mise à la retraite en 1906. Si elle semble inébranlable, elle doit pourtant faire face à la violence des éléments. Des vents de 80 km/h peuvent suffire à la faire bouger de 8 cm et à déplacer sa torche de 20 cm.

La visite de la statue de Lady Liberté, New York

Votre première étape à l'intérieur de la statue sera le musée de Fort Wood, situé au deuxième étage de son socle. Vous y trouverez de nombreuses pièces historiques mais aussi une magnifique maquette ouverte de 2 m de haut qui révèle l'incroyable architecture d'Eiffel. Après avoir achevé votre visite, il vous restera encore sept étages à gravir pour arriver au sommet du piédestal de la statue sur une plateforme d'observation avec un panorama à 360° à vous couper le souffle. Un ascenseur vous conduira jusqu'au pont d'observation mais que les plus courageux se rassurent, ils pourront aussi emprunter l'escalier de 215 marches. Sous les jupes de la statue, vous découvrirez grâce au plafond de verre une partie de son architecture intérieure, escaliers et poutres en acier. Plusieurs étages possèdent des sorties qui vous permettront d'admirer la vue sur le port qui n'a rien à envier à la célèbre Top of the Rock du Rockefeller Centre. Pour accéder à la couronne, vous devrez laisser vos effets personnels dans les consignes prévues à cet effet, à l'exception de vos billets d'entrée, médicaments et appareils photo. Un bracelet d'identification sera fixé à votre poignet après contrôle de votre identité. Il faudra ensuite vous armer de suffisamment de courage pour gravir les 354 marches d'un petit escalier en colimaçon. Votre effort trouvera la plus belle des récompenses au sommet. La vue sur la baie de New York, sur Staten Island, le Brooklyn bridge mais aussi sur l'océan Atlantique y est exceptionnelle, même si vous ne pourrez l'apprécier qu'au travers des 25 petites fenêtres de la couronne. Pendant votre ascension, vous croiserez la porte accédant à la torche qui elle, est interdite au public. Vous pourrez avoir accès si vous le désirez à des visites guidées. Si la statue ne se visite pas la nuit, il existe des mini-croisières permettant de s'en approcher et de la contempler éclairée tout en admirant la Skyline by night.

La visite de Liberty Island

L'endroit est Idéal pour une jolie balade, elle n'est pas très grande et se parcourt facilement à pied. Pour profiter pleinement des lieux, prévoyez au minimum deux heures pour en faire tranquillement le tour. Elle est agréablement ombragée et abrite cinq statues rendant hommage aux personnalités qui ont contribué à la construction de la statue de la Liberté. À votre descente du ferry, vous traverserez l'espace sur lequel se trouvait le Fort Wood. Cet ancien fort militaire aux 11 branches, construit entre 1808 et 1811, a été déclassé et la base de la statue se trouve aujourd'hui en son centre. En 2019, le musée de la Statue of Liberty s'est installé sur l'île. Nul besoin d'être en possession d'un billet supplémentaire, l'entrée est comprise dans votre ticket de ferry. Vous y découvrirez son histoire quelquefois compliquée mais aussi tous ses secrets. En plus d'une salle de projection, vous y trouverez des espaces virtuels qui vous transporteront dans l'atelier de Bartholdi ou vous feront voler à l'intérieur du monument. Une fois votre visite terminée, n'oubliez pas de vous rendre sur le rooftop, d'où vous aurez une vue inoubliable sur la skyline de Manhattan.

À la découverte de Ellis Island

À 1,6 km de l'île de la statue, sa voisine, cette deuxième halte du circuit est l'opportunité rêvée pour visiter l'île et son passionnant musée de l'Immigration. Accordez-leur au moins deux heures de votre temps, ils méritent amplement votre venue. Nul doute qu'ils vous apporteront un nouvel éclairage sur l'histoire de l'Amérique. Ellis Island reste encore aujourd'hui un émouvant symbole, elle qui a représenté pendant des décennies le dernier et redoutable obstacle à franchir pour plus de 200 000 migrants hommes, femmes et enfants, en attente d'une nouvelle vie. Près de 5 000 contrôles sanitaires implacables y étaient pratiqués chaque jour. Une salle du musée regroupe les effets personnels que toutes ces personnes ont laissé derrière elles. Après en avoir pris plein les yeux toute la journée, il vous faudra repartir vers la grande ville. Rendez-vous à l'embarcadère. Depuis le ferry vous vous régalerez une dernière fois de la sublime vue sur la Skyline de Manhattan.

Haut