Yosemite National Park

Passage dans la région de Mammoth Lakes ; traversée du Yosemite National Park (par la route du Tioga Pass - fermée en hiver), le parc est célèbre pour ses cascades, le Half Dome, les Bridalveil Falls et Yosemite Falls, et ses séquoias géants.

Inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1984, le Yosemite national park est un lieu exceptionnel. Des paysages à couper le souffle, une végétation rare et une faune tout aussi fantastique, c’est la destination idéale pour qui aime la nature et ses merveilles. C’est une étape incontournable pour qui visite la Californie et plus généralement les États-Unis. Ces grands espaces préservés sont parfaits pour les randonneurs. Mais pas seulement. C’est aussi un lieu où on peut se relaxer dans un décor unique et majestueux. Entre cascade de feux, séquoia géant et grizzli, c’est une aventure qui vous laissera un souvenir haut de gamme.

Lire la suiteRéduire

Imaginer une visite au Yosemite national park

Le parc occupe une superficie de 3 081 km2, non loin de San Francisco, plus précisément dans la Sierra Nevada. Il faut en général compter au minimum deux jours pour voir un bel échantillon des merveilles présentes.

La visite pourra comprendre plusieurs étapes pour avoir une vue d’ensemble de qualité. Différents points de vue sont tout simplement inévitables. Vous pourrez ainsi commencer votre itinéraire par la Valley View un lieu idéal pour débuter sa découverte. Vous aurez d’ici une vue impressionnante sur la Merced River et la vallée qui l’entoure. Le point de vue du Tunnel – ou Tunnel View – est aussi un lieu à ne pas manquer. Ici, vous avez accès à un panorama fascinant avec pour acteurs El Capitan, l’emblème du parc, Bridalveil Fall et Half Dome. Le premier est un monolithe majestueux de plus de 1000 m de haut qui domine une vallée calme. La seconde est une cascade célèbre du lieu. Elle tombe de plus de 200 mètres de haut dans un fracas envoûtant. Si vous avez le temps, vous pouvez vous rapprocher par un petit sentier qui vous conduira à son pied. Half Dome est un monolithe culminant à plus de 2700 m qui domine la vallée de façon majestueuse. C’est un des symboles du parc.

Le parc contient de très nombreuses cascades, toutes plus fascinantes les unes que les autres.

Vous pourrez ainsi photographier les plus hautes chutes du monde en découvrant les Yosemite Falls. Deux cascades sont présentes – la Lower, haute de 97 m et la Upper Yosemite Fall qui chute de 425 m. Le site mêle avec élégance les roches et la végétation luxuriante. Regarder les cascades est un spectacle envoûtant dans un cadre paysager idyllique. Les bons marcheurs pourront s’adonner à leur passion en réalisant le Yosemite Falls Trail. Vous pourrez alors grimper à plus de 2100 mètres et admirer les cascades mais aussi un panorama complet et impressionnant sur le parc depuis le sommet de la Upper Yosemite Fall.

Si vous êtes plus balade que randonnée, vous pourrez rejoindre le somptueux lac Mirror en longeant la rivière Tenaya Creek. Vous serez ébloui par le calme du lieu et admirerez le tableau que la nature vous offre avec les reflets des sommets sur les eaux limpides.

Deux autres cascades attendent les randonneurs – il faut compter autour de 4 heures de marche - : la Vernal Fall et la Nevada Fall. Ce sont deux des plus belles cascades du parc. La montée est longue et fatigante mais la vue est sublime.

Autre point de vue incontournable du parc, le Glacier Point. Le site se situe à 2200 m d’altitude et permet d’avoir une vue d’ensemble et ses sites majeurs. Si vous le pouvez, faites cet arrêt au coucher du soleil. Le spectacle est alors féerique !

De là, vous pouvez réaliser le Panorama Trail, un chemin qui relie la vallée de Yosemite au Glacier Point. À pied, le chemin est long – comptez 7 heures. Vous pouvez aussi opter pour une navette. Cet itinéraire vous conduira à Illilouette Fall, puis Nevada Fall, Emerald Pool ou encore Happy Isles. Panorama Trail est aussi un point de départ intéressant pour faire le Boucle Four Mile Trail. Il s’agit de 23 km de randonnée pendant lesquels se succèdent des panoramas à couper le souffle. La balade est un peu longue mais facile et vous permet de vous immerger dans un cadre naturel calme et magnifique.

Votre visite au Yosemite peut encore se poursuivre par le point de vue époustouflant de Taft Point. C’est le lieu idéal pour admirer les failles granitiques.

Quittons à présent la Yosemite Valley pour découvrir une autre ambiance en regagnant les zones occidentales du parc : Merced Grove et Tuolumne Grove. Les deux zones vous feront découvrir une nature sauvage rare. Lors de vos randonnées, vous pourrez aussi découvrir une faune riche et pourquoi pas rencontre un lynx roux ou d’autres petits mammifères facétieux comme des lapins ou des opossums.

Les chutes de Yosemite

Nous avons déjà mentionné de nombreuses chutes d’eau, atouts majeurs du site. Yosemite Falls, Ribbon Fall ou encore Sentinell Fall méritent indéniablement le détour. Le paysage environnant, les jeux de lumière créant de somptueux arcs-en-ciel, le cadre et le bruit assourdissant sont autant de merveilles à découvrir. Un des spectacles les plus étonnants se déroule à la fonte des neiges, entre avril et juin. C’est aussi à ce moment que vous pourrez observer les fantastiques cascades de feux ou Firefall. Ce phénomène se produit lorsque la lumière du soleil rencontre les eaux fondues. Lors du coucher du soleil, celles-ci se parent de couleurs incroyables et semblent être faites de feu. Pour profiter au mieux de ce spectaculaire effet, vous pouvez vous rendre sur l’aire de pique-nique d’El Capitan. C’est tout simplement inoubliable.

Où voir des séquoias à Yosemite ?

Si vous avez déjà jeté un œil sur le parc Yosemite et ses attraits, vous avez sans doute lu que vous pourrez y observer des séquoias. Ces arbres exceptionnels vous feront vous sentir tout petit tant ils sont majestueux. Vous pouvez ainsi en observer à Merced et Tuolumne Groves mais aussi à Mariposa Grove, le lieu parfait pour observer ces merveilles de la mature. C’est au sud du parc que se situe cette zone verdoyante. Plus de 500 séquoias vous y attendent dont certains atteignent 60 m de haut. Mariposa vous offre aussi la possibilité de vous émerveiller devant les divins Cathedral lakes, véritable paysage de carte postale.

Si vous ne souhaitez pas marcher – ou si vous ne pouvez pas, le site est accessible aux PMR -, vous pouvez emprunter le Big Trees Loop Trail, une boucle pédestre facile et aménagée. Vous pourrez observer de magnifiques arbres et en apprendrez plus sur ces rois grâce à des panneaux d’informations. Vous pourrez aussi admirer le Fallen Monarch, un arbre majestueux tombé il y a plus de 300 ans.

Une autre balade – Grizzli Giant Loop Trail - vous conduira en une heure vers d’autres sites majeurs pour observer ces arbres. Vous pourrez ainsi découvrir un groupe de 4 séquoias qui ont décidé de pousser très près les uns des autres à Bachelor et Three Grâces. Vous rencontrerez le plus vieil arbre à Grizzli Giant. Ses 64 m de haut et sa circonférence de 30 m vous impressionneront ! Le California Tunnel Tree est aussi incontournable. Haut de 70 m et présentant un diamètre de 23 m, il est le dernier arbre à présenter un tunnel. Il a été creusé en 1895. Ces points peuvent être découverts lors d’une randonnée de 4 heures où vous pourrez grimper à plus de 2000 m d’altitude en passant devant les deux séquoias de Faithful Couple dont les troncs ont fusionné, le Clothespin Tree qui offre un large passage dans son tronc – celui-ci a été créé par les différents incendies que l’arbre a subis -, le Telescope Tree avec son tronc creux mais qui vit encore ou enfin le Columbia Tree, le plus haut du parc avec ses 87 m.

Il n’y a pas que des séquoias à Yosemite, un espace dont la diversité naturelle est très riche. Vous pourrez également découvrir le sapin blanc ou le sapin tordu, le cèdre ou plus près du sol la berce laineuse ou le cirse.

Quand et Comment visiter le Parc national de Yosemite?

Cet espace est situé non loin de la ville de San Francisco, à l’est de la mégapole. Il est facilement accessible en voiture. Deux routes principales peuvent ainsi être empruntées. La CA 120 ou Tioga Road traverse le parc d’ouest en est. La CA 40 offre un accès par le sud. Il est très utile de vérifier avant d’arriver si ces routes sont ouvertes. Les conditions météorologiques peuvent en effet contrecarrer vos projets. La Tioga Rd, par exemple, est rarement ouverte avant le mois de mai et après le mois de novembre. De nombreux parkings sont proposés pour explorer le parc.

Vous pouvez aussi opter pour un bus. Il existe deux lignes de navettes. La première – la ligne verte ou Valley Shuttle – fonctionne toute l’année de 7 à 22h. Comptez un passage de bus tous les quarts d’heure en moyenne. Elle part du Valley Visitor Center et relie les points majeurs du parc – points de vue, départ de randonnée…

L’autre ligne de bus – la ligne violette ou El Capitan Shuttle – fonctionne de mi-juin à mi-octobre, de 9h à 19h. Un bus passe toutes les trente minutes. Elle circule à l’ouest du parc. Elle permet de Rejoindre El Capitan, Four Mile Trail ou encore le Valley Visitor Center.

Une dernière ligne est disponible au départ de l’entrée sud et qui rejoint Mariposa Grove.

Toutes les navettes sont gratuites.

Les plus aventuriers pourront passer une ou plusieurs nuits sur place. Plusieurs campings sont, en effet, présents. Le plus connu est le Curry Village. Vous trouverez ici tout le confort d’un lodge sans négliger le dépaysement d’un camping au cœur de la nature. C’est au total 499 hébergements qui sont proposés. Vous pourrez ainsi réserver une chambre de motel classique ou une tente en toile. Le lieu est accessible aux personnes handicapées. Vous pourrez y trouver de quoi manger – glace ou pizza –, un stand de souvenir et un bureau où vous pourrez réserver vos sorties un vélo, en radeau ou encore un guide.

Si vous campez sur place, il est important de savoir que le parc abrite de nombreux grizzlis. Cet ours noir peut en effet être observé au Yosemite. Et même si le spectacle est fascinant, restez prudent. Conservez une distance respectable entre lui et vous – autour de 100 m – et n’oubliez pas d’enfermer votre nourriture dans un coffre. Les campings en proposent d’ailleurs à leurs résidents. Ces animaux sont très gourmands !

La meilleure période pour explorer le parc va de juin à octobre, selon les conditions météorologiques. Les températures varient alors de 10° le matin à 30° l’après-midi. Vous pourrez ressentir de la fraicheur en grimpant en altitude. Le mois d’août est le mois qui présente une pluviométrie la plus basse. Vous pourrez ainsi faire des randonnées sans risque de vous mouiller. Si vous souhaitez découvrir le paysage autrement, vous pouvez aussi séjourner sur place en hiver. Les nuits sont froides mais les journées restent supportables – autour de 9°.

Pourquoi ce nom ?

L’origine du nom de ce fameux parc reste encore floue. Il semblerait qu’il y ait eu une confusion lorsqu’en 1851, le médecin envoyé sur place pour pacifier la région, a donné un nom à celle-ci. Il accompagnait alors la troupe de John Savage. Lafayette H. Bunnell aurait mal compris un mot du dialecte indien Miwoks. Il a alors pensé que Yosemite signifiait grizzli, animal que l’on retrouvait en grand nombre alors dans les lieux. En fait, ce mot - ohhe’meti ou Yos.s.e’meti - avait pour signification « ceux qui tuent » en référence à leurs ennemis les Ahwahneechee, des renégats particulièrement violents. Cette tribu avait alors envahi leur territoire et posait de nombreux problèmes aux habitants.

Le médecin a donc fait une erreur en attribuant le nom de Yosemite au territoire en pensant qu’il ferait honneur aux ours ! Pour sa défense, on peut toutefois signaler qu’en langage Miwoks, le mot désignant grizzli reste proche : ïhümat.i ou ïsümat.i.

Les habitants de la vallée appelaient celle-ci Awooni ou encore Owwoni, ce qui avait pour signification grande bouche ouverte en référence au paysage.

Itinéraire entre Yosemite Valley et Yellowstone national park

Si vous le souhaitez, vous pouvez réaliser un circuit entre deux des plus grands parcs américains le Yosemite et le Yellowstone. L’itinéraire le plus recommandé part de San Francisco, explore le Yosemite puis regagne la Monument Valley et le Yellowstone. Vous en profiterez pour découvrir le Grand Canyon, le Lac Powell ou encore Las Vegas pour changer totalement d’ambiance. Rentrez par Los Angeles. Il vous faudra compter 3 semaines pour tout faire en voiture.

Si vous avez moins de temps sur place, vous pouvez aussi réserver 6 jours sur votre programme pour parcourir un autre itinéraire. Celui-ci part de Yellowstone et rejoint Jackson puis Salt Lake, Bryce canyon, Zion, Las Vegas, Mammoth Lakes et se termine en toute beauté par le Yosemite. C’est l’occasion de découvrir l’étrange paysage de Mammoth lakes avec ses lacs aux eaux d’une pureté inouïe, de rester sans voix devant le paysage de montagnes offert par les différents trails – Mammoth, Crystal Lake, Dome… Le parc national de Zion a aussi de quoi vous satisfaire. D’immenses falaises dont les très renommées Isaac Peak ou The Sentinel vous y attendent dans un calme absolu.

Liste des voyages incluant ou proposant cette activité :

* Prix par personne et à partir de, sur une base 4 personnes (autres bases nous contacter pour devis)
* Prix par personne et à partir de, sur une base 4 personnes (autres bases nous contacter pour devis)
Haut